MINMIDT : Mines, Industrie, Technologie

Frenchfr-FREnglish (UK)

MINISTERE DES MINES, DE L’INDUSTRIE
ET DU DEVELOPPEMENT TECHNOLOGIQUE
DU CAMEROUN

Siège : Immeuble ministériel rose, Yaoundé
Tél : (+237) 657-990-688
E-mail : info@minmdt-gov.net

Compteur de Visites

1966308
aujourd'hui
hier
Cette semaine
Semaine dernière
Ce mois
Mois passé
Tous les jours
3639
4056
7695
31354
81504
1761878
1966308
1 209.160.116.144

Invités en ligne

Nous avons 49 invités et aucun membre en ligne

Potentiel minier

Le potentiel minier connu sur les 40% du territoire où les recherches ont été menées peut être schématiquement présenté sur la carte des ressources minérales ci-dessous :

 

Fig.1 : carte des ressources minérales du Cameroun

 carte miniere cmr

 

La synthèse des différents titres miniers peut se résumer dans le tableau ci-dessus :

Tableau 1 : Titres et permis en cours

 

 

TYPE

Nombre

PERMIS DE RECHERCHE

166

PERMIS D’EXPLOITATION MINIERE

05

EXPLOITATION DE CARRIERES

70

 

Parmi ces titres, certains font l’objet de grands projets, à l’instar de :

Cobalt/Nickel

Le gisement de Cobalt-Nickel de Lomié est un gisement de classe mondiale.

Le promoteur est la société GEOVIC. Il est envisagé les travaux suivants :

- Les travaux sur le terrain ont permis de découvrir un certains nombre d’indices miniers parmi lesquels, l’indice de Cobalt, Nickel maganèse de Nkamouna, Mag Nord, Mang Sud, Messea, Kondong, Mada et Rapojombo;

-  2002, signature d’une convention minière;

- 2003, un permis d’exploitation valable pour Cobalt, Nickel et substances connexes est attribué à Géovic Cameroun ;

-  Travaux de forage et réserves estimées à 68 millions de tonnes ayant pour teneur:

-  Cobalt: 0,26 % (2,6 kg de Co par tonne de minerai);

-  Nickel: 0,66 %;

-  Manganèse: 1,48 %.

- Le Cobalt est associé à plusieurs autres métaux (Ni, Mn, Fe, Al) dans un minéral appelé ASBOLANE, ce qui rend son traitement complexe

- Production annuelle envisagée: 4160 tonnes de cobalt, 3280 tonnes de nickel, 45 000 tonnes de manganèse;

-  Coût du projet: 400 millions de US$;

-  La construction de la mine (coût estimé à 380 M USD) qui est en cours;

-  Emplois directs: 300 à 400.

 

Bauxite

Six indices et gisements de bauxite ont été mis en évidence à:

-         Minim-Martap: les ressources de Bauxite sont estimées à plus d’un milliard de tonnes à une teneur moyenne de 41,3% d’alumine.

-            Ngaoundal: les ressources de Bauxite sont estimées à 120 millions de tonnes à une teneur moyenne de 41-43% d’alumine.

Projet bauxite Minim-Martap et Ngaoundal

  • société promotrice: Cameroon Alumina Limited (CAL);
  • ressources estimées: 500-700 Million de tonnes;
  • convention minière en cours d’élaboration;
  • cout estimatif du projet: 5 à 6 milliards de dollars;
  • emplois envisagés: 2500 à 3000 emplois directs.

-             Fongo Tongo: C’est un permis de recherche en cours d’exploration, mais on connait au moins le niveau des ressources qui est de 46 million de avec une teneur moyenne de 47% d’alumine.

Fer

Environ 25 cibles et gisements ont été décelés parmi lesquels les trois grands gisements :

Mamelles : les ressources de fer sont estimées à 340 millions de tonnes à 35% d’oxyde de fer. Le promoteur de ce permis est la société SINOSTELL CAM.

-          Mbalam : les ressources de fer sont estimées à 220 millions de tonnes, ces ressources ont fait l’objet de la signature d’une convention en Novembre 2012.

- Promoteur du projet: CAM IRON S.A. (filiale de l’australien Sundance Resources);

- Production et exportation de 35 millions de tonnes (DSO) issue des minerais de fer de Mbalam et Nabeba (voir fiche de projet);

- Coût du projet: Environ 3,5 milliards de dollars;

- Emplois envisagés: 10 000 emplois directs.

-          Nkout: les ressources de fer sont estimés à:

-  1,19 milliards de tonnes (ressources indiquées);

-  1,33 milliards (ressources inférées);

-  25 millions de tonnes (DSO).

             Le promoteur de ce permis est la société CAMINEX.

 

Diamant

 

-          Exploitation artisanale dans la zone frontalière avec la RCA;

-          D’autres régions de diamants sont Ketté, Boubara, Lom, Boumbe 2, Betare Oya, Yokadouma et Gari Gombo;

-          Plusieurs indices se trouvent dans la série du Dja (e.a. Mobilong);

-          Promoteur du projet: société C&K mining;

-          Situation actuelle: travaux de certification finalisés;

-          Début de la première exportation: Janvier 2013.

-          Le gisement de diamant est de l’ordre de 750 millions de carats (estimation géologique).

-          Investissement prévu: 250 millions d’Euro sur 25 ans.

 

Or

Au moins 140 cibles ont été décelées essentiellement dans la série:

-  Yokadouma,

-  la série du Lom,

-  la série de la Mbéré,

-  le sillon de Mayo Rey.

Projet d’extraction d’or:

-  African Aura Resources (UK): La société est en phase d’exploration et à des permis de recherche dans plusieurs régions comme à Batouri, Tcholliré, Akonolinga ou Rey-Bouba ;

- FMRC (Fametal Mining Resources Cameroon) (Chine) est en phase d’exploration à Mang, Boulou, Mompwe (Est) ;

-   Caminco (Afrique du sud) a des permis d’exploration d’or dans le Nord.

 

Autres pierres précieuses

On trouve des concentrations de Saphir dans la région de l’Adamaoua, en particulier à Tignère, à Manfé, dans les rivières de Munya et Nsananarikati.

-        Etain

On note aussi la présence de l’Etain dans le Mayo Darle.

-        Terres rares

Dans le Sud-est du pays, on note la présence de terre rare (monazite) dans la rivière de Dja.

 

Opportunités associes au secteur minier

D’autres opportunités d’affaires vont certainement se créer autour de ces travaux d’exploration et de l’ouverture de la mine. Il s’agit de :

  1. Laboratoire (prévu être construit et équipé par les coré;
  2. Infrastructures (port, routes, etc.) ;
  3. Fabrication des cartouches et des explosifs. Développement dans le long terme d’une industrie de transformation.

Le code minier prévoit au moins 15% de transformation des minerais produits surplace, ceci va permettre le développement et la mise en œuvre du projet de transformation du Fer, du Cobalt, Nikel, Alumine (FECONA).

 

Opportunités sur les 60% du territoire national qui ne sont pas encore étudiées

Ces 60% sont donc libre pour les potentiels investisseurs en termes de recherche minière.

 

CONCLUSION

Ce potentiel minier est principalement situé dans les 40% du territoire national, ou l’exploration a été menée. Il reste à faire des recherches sur les 60% restant.

L’exploitation de ces ressources va favoriser l’éclosion du secteur minier qui, véritablement, va se positionner comme moteur de la relance de la croissance.

« Par ailleurs, le développement du secteur minier par ses effets d’entraînement sur le secteur rural et par son importance relative dans la structure économique du pays, constitue un point d’ancrage important autour duquel peut s’articuler la création de richesses et des emplois, ainsi que la lutte contre la pauvreté »

Copyright 2017. Tous droits réservés. Développé, administré et animé par CITYEYE